Union des Footballeurs du Congo
Adhérer

HÉRITA ILUNGA : « J’AI REÇU PLUSIEURS TÉMOIGNAGES ET PREUVES DE CES ABUS »

Les instances
Au regard de cette situation, aucun membre du comité exécutif de la FECOFA, s’est exprimé (Photo Events)‎

A l’instar du Gabon, le football congolais est touché par un système pédocriminel qui s’est propagé depuis une vingtaine d’années. Plusieurs clubs sont accusés d’avoir couvert les actes. 

« Mon petit, si tu veux signer le contrat, il faut faire des sacrifices. Tu dois nous donner tes fesses. C’est très simple, tu sais ce qu’il faut faire. » Des audios WhatsApp comme celui-ci émanant d’officiels congolais (coaches, dirigeants), Sport News Africa en a réuni une dizaine sur une année d’enquête. Par ailleurs, Hérita Ilunga, président de l’Union des Footballeurs Congolais (UFC), s’exprime en ces termes : « J’ai reçu plusieurs témoignages et preuves de ces abus. Des coachs qui demandent à des gamins de coucher avec eux, de faire des sacrifices. Je travaille de mon côté depuis un moment pour répertorier cela et voir les actions possibles pour nettoyer notre sport et permettre aux enfants d’évoluer dans un environnement sécurisé », a-t-il expliqué.

Pour sa part, Youssouf Mulumbu ancien capitaine des Léopards de la RDC et vice-président de l’UFC, s’est confié à l’occasion d’une longue enquête réalisée par Romain Molina pour le média Sport News Africa sur le système pédocriminel qui toucherait la RDC. « C’est un réseau, il ne faut pas avoir peur des mots », a tout d’abord déclaré le milieu de terrain avant de préciser. « C’est un système, ce n’est pas un cas isolé de pédophilie. Des coéquipiers et des jeunes sont venus me parler de ce qu’ils ont connu, des propositions qu’ils recevaient. Je l’ai vu et entendu à de nombreuses reprises. C’est une réalité (…) Je comprends que c’est dur (de témoigner, ndlr). Beaucoup ont peur, d’autres ont honte. On fait rentrer dans la tête des jeunes qu’ils doivent donner leurs fesses, que c’est comme ça que ça se passe en Europe. J’ai été surpris car beaucoup de joueurs ici pensent qu’en Europe, il faut coucher. Ça montre à quel point on leur a inculqué ça dans le crâne », regrettait ainsi Mulumbu. Au regard de cette situation, aucun membre du comité exécutif de la FECOFA, s’est exprimé.

Romain Molina explique que le média africain aurait réuni au total une dizaine d’audios envoyé sur Whatsapp par les officiels, avec des aveux glaçants. Bien que mis au courant de certains des abus subis par plusieurs joueurs enfants et adultes en décembre 2020.

Dans l'affaire révélée sur les abus sexuels dans le football congolais, je tiens à dire que je suis très favorable que les choses sortent au grand jour et que les victimes puissent porter plainte afin que les cours et tribunaux puissent agir en conséquence avec des preuves à l'appuis, déclare Florent Ibenge, ancien coach de V Club et des Léopards de la RDC.

© FIFPro World Players' Union 2023 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher