Union des Footballeurs du Congo
Adhérer

LA FONDATION CÉDRIC BAKAMBU ORGANISE UN MARATHON DES MAMANS DÉNOMMÉ “MAMATHON’’

Les instances
Tout partira de la 1ère Rue Limete et le point de chute ne sera autre que la Place Commerciale Limete 7ème Rue. (Photo Ufc)‎

La Fondation Cédric Bakambu organise un marathon des femmes vendeuses des 24 communes de Kinshasa le 18 septembre prochain à Kinshasa. Ce marathon est dénommée ''Mamathon''. L’annonce a été faite par Jonathan Bakambu (père biologique du sociétaire de l’Olympique de Marseille), vice-président de la Fondation Cédric Bakambu.

C’était lors d’une conférence de presse organisée à l’hôtel Léon de la commune de la Gombe. Cet événement va consister pour les femmes vendeuses de courir un tout petit peu. Cette activité sera organisée dans le cadre du volet social et sportif de la Fondation Cédric Bakambu. Dans le volet social, la Fondation va assister financièrement non seulement les femmes gagnantes au terme de ce marathon, mais aussi toutes les mamans qui vont participer à cet exercice sportif en augmentant le capital de leur business. Les partenaires de la fondation vont aussi octroyer des prix à ces mamans. Il s’agit d’un marathon des mamans des marchés de différentes communes de la capitale. Ainsi, près de 2400 mamans seront recrutées pour cette épreuve prévue le dimanche 18 septembre. Tout partira de la 1ère Rue Limete et le point de chute ne sera autre que la Place Commerciale Limete 7ème Rue.

Une attention particulière aux mamans

En ce qui concerne la catégorie d’âge, c’est de 20 à 40 ans qui sont concernées pour ce rendez-vous, premier du genre en RDC.  Il sied de noter que le recrutement prendra fin le 10 septembre prochain, soit à 8 jours de la date fatidique. En plus des ambulances mises en place par les organisateurs, les équipes d'Urgences-santé seront présentes en grand nombre ce week-end pour assurer les premiers soins aux compétitrices. Nous faisons beaucoup pour les jeunes, cette fois-ci accordons une attention particulière à nos mamans. Une activité spéciale pour les mamans, une opportunité pour renforcer et développer leur activité en vue de devenir très utile dans la société. En plus des 13 dames victorieuses, chacune de ces 2.400 seront aussi bénéficiaires d’une récompense financière dont la remise aura lieu à la Place commerciale de la 7ème rue, où sera érigé le ‘‘Bakagoal village’’. « C’est dans cet espace clôturé où seront organisés des tombolas et autres jeux concours. Mais, le plus important est que le public présent pourra suivre la retransmission en direct du match de la Ligue 1 (championnat français) entre l’OM et Rennes’’, a accentué Jonathan Bakambu.    

Deux sponsors de taille  

L’Equity BCDC a de son côté réitéré son vœu d’accompagner la fondation Cédric Bakambu dans plusieurs actions dont la réhabilitation de plusieurs sites historiques de la RDC. Cela pour permettre aux enfants congolais de connaître leurs origines. Et dans le cadre de cette activité, l’Equity BCDC va accompagner non seulement les mamans qui vont gagner le marathon mais toutes les autres, à en croire le docteur Mitima Djuma (chargé d’investissement social). Le docteur Mitima Djuama a rappelé que L’objectif principal de Equity est d’autonomiser financièrement et d’améliorer le niveau de vie des communautés en Afrique. Grâce à des partenariats avec des organisations partageant notre vision et à l’octroi d’une aide économique. En accompagnant la Fondation Bakambu, c’est rapprocher ces mamans vers une bancarisation. La Bracongo représentée par Hellène Kitenge, pour sa part, a promis d’accompagner ces mamans en y apportant des boissons afin que ces dernières grandissent dans leurs activités et deviennent puissantes au sein de la société et contribuent à l’économie de la RDC. Selon Hellène Kitenge, la Bracongo a été séduite par le nom ‘‘Mamathon’’. C’était vraiment une évidence d’accompagner ce bon projet, a souligné la représentante de cette société brassicole. Hellène Kitenge a révélé que Bracongo va accompagner les dames, en leur offrant de boissons. Une façon de leur permettre de démarrer une autre activité. Cela permettra sans nul doute à l’expansion de l’économie congolaise.    

Création de la fondation  

Pour rappel, Cédric Bakambu a créé sa fondation consécutivement au constat fait lors de son premier voyage en RDC à l’occasion de sa première sélection au sein de l’équipe nationale de la RDC. Il a remarqué la manière dont plusieurs jeunes suivaient le bus des joueurs de l’équipe nationale et a réalisé que si ses propres parents (de Bakambu) ne s'étaient pas rendus en Europe, il aurait eu à mener une vie qui ressemblerait à ces jeunes suiveurs du car de l'équipe nationale. Ainsi, de son retour à Paris, il a partagé le constat avec sa famille. D'où l'idée de mettre en place une structure devant aider les jeunes à s’en sortir. C’est comme ça qu’il créera la fondation qui portera son nom. Cédric Bakambu lui-même effectuera le déplacement pour Kinshasa en vue de procéder à l’inauguration de cette fondation le 12 décembre 2019. Cela pour dégager des stratégies à même d’aider les Jeunes à sortir de la précarité.  

Cinq axes majeurs de la fondation Bakambu  

Il faut souligner que la fondation Cédric Bakambu poursuit 5 axes ou objectifs : Il s’agit notamment de l’éducation de base, l’alphabétisation, la nouvelle technologie, l’histoire de la RDC ainsi que le sport. En termes de bilan, secouée par le Covid-19 comme tout le monde, la fondation a apporté son soutien en vivres aux familles démunies. Elle a installé des citernes d’eau de 500 litres dans plusieurs quartiers de Kinshasa pour le lavage des mains. La fondation a organisé une série de cours télévisés pour les jeunes et enfants pendant la période de confinement. Parlant de l’alphabétisation, la fondation a soutenu un orphelinat dans la commune de Mont Ngafula en mettant en place des cours d'apprentissage en alphabétisation. Sur le plan de l’éducation, la fondation a fait venir des matériels informatiques pour l’ouverture des classes numériques à Kinshasa et dans les provinces. Dans le volet histoire de la RDC, la fondation a effectué un voyage à Moanda au Kongo central, l’occasion pour Cédric Bakambu de découvrir un site historique des esclaves congolais. Malheureusement ce site se trouve dans état d’abandon. Bakambu et la fondation prendront langue avec les autorités en vue de sa réhabilitation.   Dans le volet sport, Bakambu lui-même étant sportif, il y a eu l’installation d’une académie de football pour l’encadrement des talents des jeunes footballeurs étant donné que la RDC dispose d'un vivier des jeunes avec de talents extraordinaires dans le football. Et les travaux de cette académie vont bientôt démarrer. Sur le plan sanitaire, la fondation reçoit régulièrement des cas de maladies des personnes qui manquent de possibilités financières pour se faire soigner. C’est ainsi qu’elle vient en aide à ces personnes. Elle est allée plus loin. Elle a pris contact avec un hôpital à Paris. Il s’agit de l'hôpital Saint-Louis dans le cadre d’un partenariat. Cependant, l’hôpital Saint-Louis a donné comme condition que la fondation entre en contact avec un centre universitaire sur place au Congo. Ce sont les Cliniques Universitaires qui sont choisies pour nouer un partenariat avec l’hôpital Saint-Louis de Paris et la fondation Bakambu. Et les médecins dudit hôpital sont déjà intervenus dans plusieurs cas de maladie.

© FIFPro World Players' Union 2022 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher