Union des Footballeurs du Congo
Adhérer

JONAS BAER-HOFFMANN : ‘‘IL VA SANS DIRE QUE LA PRÉPARATION DU TOURNOI A ÉTÉ TRÈS INTENSE POUR CES JOUEURS’’

Services aux joueurs
Il reste prioritaire de finaliser les négociations avec toutes les parties prenantes afin de garantir que la priorité de la santé et du bien-être général des joueurs soit enfin protégée par des accords internationaux.

(Photo Equipe )‎

Ce mercredi 23 novembre, la phase finale de la Coupe du monde est à sa quatrième journée, avec quatre rencontres au programme dont les débuts de l'Allemagne et de l'Espagne : Maroc - Croatie à partir de 11h00, Allemagne - Japon à partir de 14h00, Espagne - Costa Rica à partir de 17h00 et Belgique - Canada à partir de 20h00. 
 

Le Secrétaire général de la FIFPRO, Jonas Baer-Hoffmann a souligné dans une mise au point que la Coupe du Monde est arrivée et, bien qu'il s'agisse de l'apogée de la carrière de tant de nos joueurs, c'est aussi une Coupe du Monde dans des circonstances uniques et douteuses !

Il va sans dire que la préparation du tournoi a été très intense pour ces joueurs en raison d'un calendrier surchargé. L'impact de ce calendrier compact et la façon dont il affecte les joueurs sont présentés dans le dernier rapport Suivi de la charge de travail des joueurs publié par la FIFPRO cette semaine. Il reste prioritaire de finaliser les négociations avec toutes les parties prenantes afin de garantir que la priorité de la santé et du bien-être général des joueurs soit enfin protégée par des accords internationaux. Bien que nous nous consolions des efforts que nous avons déployés en tant que syndicats et joueurs ces deux dernières années pour renforcer les droits humains au Qatar, nous n'avons pas, à ce jour, établi un héritage en matière de droits humains auquel nous avons confiance pour cette Coupe du Monde.

Les droits des travailleurs et des migrants, les droits des personnes LGBTQIA+ et l'égalité des droits pour les femmes n'ont pas atteint le stade de l'héritage que nous attendons. La FIFPRO, après une réunion avec son Comité directeur, a publié aujourd'hui une déclaration à cet effet. Bien que nous craignions tous que la pression pour le changement diminue, nous ne devons pas cesser notre militantisme et continuer à faire bouger les choses. La Coupe du Monde devrait s'adresser à toutes les communautés, à toutes les cultures et à tous les peuples, mais cela ne peut être vrai que si l'on s'appuie sur une solide base de droits humains et une véritable inclusion. Néanmoins, notre responsabilité de représenter les joueurs et les joueuses implique que notre collaboration avec la FIFA se poursuivra et ces derniers mois, David, notre président, moi-même et notre équipe de l'administration avons entamé des renégociations sur notre accord-cadre avec la FIFA. Un processus qui franchit une étape importante la semaine prochaine avec la signature d'un protocole d'accord avec des engagements de renégociation autour de sept piliers clés.

Ceux-ci comprennent le renforcement des droits de la FIFPRO et des syndicats dans la prise de décisions concernant le football, le respect du droit de négociation collective, des normes plus strictes en matière d'emploi et de travail syndical au niveau national, une nouvelle plateforme d'accords sur les équipes nationales ainsi qu'une coopération commerciale.

Enfin, nous attendons avec impatience la première réunion du Comité directeur dans le cadre de notre Contrat de travail mondial avec le World League Forum plus tard cette année, au cours de laquelle nous entamerons des négociations sur la charge de travail des joueurs et des joueuses, les commotions cérébrales et la manière dont nous pouvons aider au mieux les ligues et les syndicats nationaux dans leurs négociations collectives, pour n'en citer que quelques-unes. Sur ce, profitons des grandes performances de nos joueurs lors de cette Coupe du Monde !

© FIFPro World Players' Union 2022 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher