Union des Footballeurs du Congo
Adhérer

L’UFC CONDAMNE LES ACTES DE VIOLENCE DU MATCH SANGA-BALENDE ET MANIEMA UNION

Services aux joueurs
Face à ce manque de sportivité, le président de l’UFC, Hérita Ilunga a condamné avec la dernière énergie ces actes antisportifs (Photo LINAFOOT)‎

Des actes de violence ont émaillé le match du championnat de la Ligue 1 dimanche 21 novembre dernier au stade Kashala Bonzola, entre SM Sanga Balende de Mbuji-Mayi et AS Maniema Union de Kindu (1-1).

Les ennemis du beau spectacle ont attendu la fin du match pour gâcher la fête, alors que le fair-play doit régner du début à la fin d’un match de football. Cela n’a pas été le cas pour ce match entre Sanga Balende et Maniema Union. Le bus de Maniema Union a été caillassé et les joueurs Brunel Efonge et le buteur Michel Wango ont été touchés par des projectiles. L’arbitre central de la rencontre, Fiston Ipama Poze et ses assistants, ont frôlé la mort après avoir été copieusement tabassés par les supporters du club de Mvuji-Mayi.

Le manque de fair-play

Face à ce manque de sportivité, le président de l’Union des footballeurs du Congo (UFC), Hérita Ilunga a condamné avec la dernière énergie ces actes antisportifs :

Ces violences n’ont pas leur place dans la société et encore moins dans un stade de football ! Nous espérons et attendons des sanctions sévères à l’encontre des responsables.

La balle est dans le camp des décideurs congolais pour sanctionner les ennemis du football congolais. 

© FIFPro World Players' Union 2021 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher